Projet Glia : découvrez Tarek Loubani

Projet Glia : découvrez Tarek Loubani

Le projet Glia, mené par le Docteur palestino-canadien Tarek Loubani vise à fournir du matériel médical à moindre coût aux hôpitaux et services médicaux de la bande de Gaza. Il utilise la technologie de l’impression 3D pour créer différents instruments à partir de matériaux recyclés. C’est en effet une région qui subit un sévère embargo depuis plusieurs années et se procurer du matériel médical peut s’avérer très difficile. Ce projet Glia fait parti des nombreux projets bénévoles qui aident les Palestiniens à mieux vivre.

La médecine pour les pays défavorisés

Si le Projet Glia se limite pour le moment à la bande de Gaza, il pourrait rapidement être étendue à d’autres régions du monde. Son objectif est de permettre à tous les médecins du monde de disposer du matériel essentiel à la pratique de son métier. Le meilleur exemple pour illustrer cet objectif est le stéthoscope. Grâce au projet Glia, les médecins de la bande de Gaza peuvent bénéficier d’un stéthoscope. Celui-ci est fabriqué à partir de plastique recyclé et ne coûte que 2,40 dollars. Pourtant, il offre des résultats équivalents à ceux d’un stéthoscope industriel. D’autres ustensiles médicaux ont pu être fabriqués, notamment des oxymètres, qui permettent de prendre le pouls, et des portes aiguilles, indispensables pour les sutures lors des interventions chirurgicales.

Stéthoscope en plastique recyclé Tarek Loubani

Tarek Loubani : pour une médecine accessible à tous

Né au Koweït, Tarek Loubani a passé une partie de son enfance en Palestine avant de migrer au Canada avec ses parents à l’âge de 9 ans. Si, en tant que réfugié, il a pu profiter d’un bon niveau de vie, il n’en a pas pour autant oublié ses origines. Ainsi, après avoir été diplômé en médecine, il décide de retourner en Palestine pour aider ce pays dans lequel il a grandi.

Il a en effet exercé comme médecin urgentiste en Palestine, que ce soit dans les hôpitaux de la bande de Gaza ou directement sur la ligne de front. En 2015, dans le cadre du projet Glia, il a créé un stéthoscope fabriqué grâce à la technologie de l’impression 3D. Fabriqué à partir de plastique recyclé, il coûte bien moins cher qu’un modèle industriel et peut donc être utilisé dans les régions les plus défavorisées. Il participe également au projet EmpowerGAZA. Ce dernier vise à équiper tous les hôpitaux de la bande de Gaza de panneaux solaires, permettant ainsi d’exploiter l’une des ressources les plus abondantes de la région.

En août 2015, en compagnie de John Greyson, il a été incarcéré pendant 7 semaines en Égypte. Bien que soupçonnés de meurtre et de tentative de meurtre, les deux hommes ont rapidement été innocentés et relâchés. Enfin, le 14 mai 2018, il a été blessé par balle à la jambe. Musa Abuhassanin, le premier à l’avoir assisté sur le front, a été tué sur le coup.

Fermer le menu